Jean Moulin – Biographie

Portrait noir et blanc de Jean Moulin

Jean Moulin est né le 20 juin 1899 à Béziers, dans l’Hérault. Il eut une enfance paisible en compagnie de sa sœur et de son frère.

Passionné par le dessin, il suivra également la voie politique socialiste de son père.

En 1917, il s’inscrit à la faculté de droits de Montpellier et est nommé attaché au cabinet du préfet de l’Hérault.

Le 17 avril 1918, Jean Moulin est mobilisé lors de la Première Guerre mondiale, mais l’armistice sera signée avant qu’il ne puisse combattre.

En 1921, il obtient sa licence de droits et est nommé chef de cabinet du préfet de Savoie.

Il soutiendra le gouvernement légal lors de la Guerre d’Espagne.

Tout au long de sa vie, il fut majoritairement préfet ou sous préfet (sous-préfet d’Albertville en 1925, préfet de l’Aveyron en 1937, préfet en Charente en 1938, et de Chartres en 1939).

En 1940, il demande à rejoindre son unité militaire, mais le ministère de l’Intérieur décline sa demande.

Le 17 juin 1940, il est arrêté pour s’être opposé à l’occupant. Il est battu et emprisonné. Plutôt que de céder quoi que ce soit aux Allemands, il préfère se trancher la gorge. Tout de suite après cet acte, il est soigné et libéré.

En octobre 1941, Jean Moulin se rend à Londres pour rencontrer Charles de Gaulle qui lui confie pour mission d’unifier la résistance.

Arrêté le 21 juin 1943, il est accusé d’être le président du Conseil National de la Résistance. Transféré à Paris par les allemands, il est torturé.

Il mourra le 8 juillet 1943 dans le train qui l’emmenait en Allemagne.

Ses cendres furent transférées au Panthéon en 1964. Malraux prononça un discours en son honneur.

Mélanie B.

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.