L’ ultimatum de Potsdam

Il s’agit d’une discussion multi-partite sur le sort des nations ennemies.

Cette conférence de Potsdam a été organisée par les puissances alliées (les États-Unis représentés par Harry Truman, l’URSS par Joseph Staline, et le Royaume-Uni par Winston Churchill puis Clement Attlee) pour fixer le sort des nations ennemies.

Elle a débuté le 17 juillet et s’est terminée le 2 août 1945 au château de Cecilienhof, près de Potsdam, à l’ouest de Berlin.

Potsdam est précédée des conférences inter-alliées de Téhéran, de Casablanca en janvier 1943 et de Yalta en février 1945. Elle s’est déroulée avant même la fin de la Seconde Guerre mondiale pour fixer le sort des ennemis des forces alliées.

Si l’Allemagne avait capitulé depuis deux mois, la victoire était imminente au Japon qui venait de subir de lourdes pertes territoriales et militaires. Les États-Unis, auteur le 16 juillet 1945 du premier essai nucléaire au monde, étaient en position de force pour négocier.

L’accord de Potsdam est promulgué et signé par les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Union soviétique, le 26 juillet 1945.

Une explication de : Vincent M.

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.